« TAECHIR » un service en ligne de visa des contrats de travail des étrangers (CTE) :


A compter du 1er juin 2017, seuls seront acceptés les dossiers des demandes de visas CTE introduites via le site « TAECHIR ».

Le Ministère de l'Emploi et des Affaires Sociales vient de mettre à la disposition des employeurs (faisant appel à des compétences étrangères) et aux usagés le service en ligne « TAECHIR » dédié à la gestion des demandes de visa des Contrats de travail des étrangers (CTE).

Ce nouveau service permet aux usagers de s'informer sur les procédures de demande de visa CTE, les demandes de visa des contrats de travail des étrangers et les faire valider, imprimer les contrats de travail à soumettre à l'Administration pour visa, éditer la liste des pièces constituant le dossier de demande de visa CTE, suivre le traitement des demandes de visa CTE déposées auprès de l'Administration, recevoir, en temps réel, les notifications liées au traitement des demandes de visa CTE (Contrat visé, Visa prêt, demande à compléter,...), et  obtenir la réponse de l'administration aux demandes de visa formulées dans un délai maximum de 10 jours.



A rappeler que le Ministère de l'Emploi et des Affaires Sociales invite les employeurs faisant appel à des compétences étrangères de créer un compte employeur en s’inscrivant en ligne au service « TAECHIR » pour pouvoir bénéficier du service :

etrangers1.emploi.gov.ma
etrangers2.emploi.gov.ma

Bien à savoir :
L’embauche d’un salarié étranger ne peut se faire qu’après visa de l’autorité gouvernementale chargée du travail sur le contrat écrit selon le modèle établi par l’autorité (article 516 et suivants du code). 
A noter que les salariés sénégalais, algériens et tunisiens sont considérés comme des ressortissants Marocains en matière d’emploi et ils peuvent travailler au Maroc sans l’aval du ministère de l’emploi c-à-d sans faire les formalités de TAECHIR et ce, selon les dispositions des conventions internationales multilatérales ou bilatérales publiées conformément à la loi, relatives à l'emploi des salariés étrangers au Maroc.

Blog de Droit Marocain
Simplifiez-vous la veille
RM/ Avril 2017

Les coefficients de réévaluation de l'IR sur les profits foncier pour 2017 :


L’arrêté du ministre de l’économie et des finances n° 526-17 du 13 mars 2017 fixant, pour l’année 2017, les coefficients de réévaluation en matière d'impôt sur le revenu au titre des profits fonciers est publié au Bulletin Officiel n° 6558, édition en arabe du 06 avril 2017

Ainsi, les coefficients des dernières années :



L'année
Le coefficient applicable
2016
1
2015
1.016
2014
1.032
2013
1.036
2012
1.055
2011
1.068
2010
1.076
2009
1.087
2008
1.123
2007
1.164
2006
1.188
2005
1.228
2004
1.239
2003
1.263
2002
1.275
2001
1.302
2000
1.314
1999
1.339
1998
1.351
1997
1.388
1996
1.399
1995
1.437
1994
1.510
1993
1.573
1992
1.659
1991
1.743
1990
1.907
1989
2.040
1988
2.115
1987
2.164
1986
2.201
1985
2.422
1984
2.557
1983
2.964
1982
3.086
1981
3.434
1980
3.851

















































Bon à savoir :
L’arrêté ministériel en question émane du ministre de l’économie et de finances et fixe chaque année les coefficients de réévaluation en matière d’impôt sur le revenu au titre des profits fonciers conformément aux dispositions du code général des impôts institué par l'article 5 de la loi de finances n° 43-06 pour l'année budgétaire 2007 promulguée par le dahir n° 1-06-232 du 10 hija 1427 (31 décembre 2006),tel que modifié et complété, ainsi le décret n° 2-00-1045 du 20 rabi I 1422 (13 juin 2001) pris pour l’application de l’article 86 de la loi n° 17-89 relative à l’impôt général sur le revenu.



Pour apprendre plus sur l’application de ces coefficients, comme par exemple :
A quoi servent ces coefficients?
Comment calcule-t-on les profits fonciers ?
Exemples de calcul
Consulter notre billet de l’année 2013 ici


Blog de Droit Marocain
Simplifiez-vous la veille
RM / Avril 2017